Des nouvelles du Vietnam

Hey,

Je rentre tout juste de boîte, une sorte de cave à expatrié/techno/vodka orange/petits pas de danse tout cheap. Wouuu y’a de l’ambiance au Vietnam. Bon, trève de bavardages, je suis bien arrivée à Hanoi, recouverte de deux pulls, un collant, de chaussettes parce que, soi disant, il fait froid dans l’avion…

Si un jour vous voyagez avec Malaysia airlines, prévoyez un maillot de bain…

Bref, comment vous décrire Hanoi… Hanoi, c’est des gens qui attendent pendant des heures allongés sur un scooter mais tu sais pas pourquoi, Hanoi c’est une femme qui te prête ses tongs parce que tu as paumé les tiennes, et même si c’est du taille 36 et que tu fais du 40, tu les porte parce que le geste te touche, Hanoi c’est l’alcool de riz goût fruit de la passion, une petite tuerie entre nous, Hanoi c’est aussi des milliers de scooter qui te taille des shorts toute la journée mais ne te touche jamais, Hanoi c’est une ville magnifique où tu n’es pas foutu de prendre des repères et où tu te paume au bout de 200 mètres sans savoir comment c’est possible parce que putain le plan t’as dit de tourner à droite merde ! Hanoi c’est Vanh, le gardien de l’hôtel qui t’emmène débloquer ton foutu téléphone chez le cousin du frère de sa belle-soeur, Hanoi c’est les moustiques qui dévorent tous les coins de peau que tu as oublié de pshitter, Hanoi c’est aussi les pagodes que tu ose pas approcher parce que tu as les bras nus et que c’est sacrilège, Hanoi c’est la ville de la malboro à 1 dollar qui t’aide à entretenir ton cancer, Hanoi c’est la ville du nem que tu mange sans en connaitre le contenu, Hanoi c’est les gens qui crachent des gros glaviots verts à deux centimètres de ton pied en tong, Hanoi c’est les enfants de deux ans dans les bras de la maman qui tient aussi un sac plastique, une échelle et un seau tout en conduisant un scooter, Hanoi c’est les trottoirs qui servent à garer les-dits scooter, Hanoi c’est les masques à la Hannibal Lecter que tu te colle sur la tronche pour pas crever asphyxié par la pollution, Hanoi c’est les douches avec le pommeau juste au dessus des chiottes, Hanoi c’est les éboueurs qui vident les poubelles dans une benne qui dégueule aussitôt le contenu sur les côtés mais c’est pas grave le boulot est fait alors ils se cassent, Hanoi c’est la vendeuse ambulante avec ses éventails à 10 euros pièces qui veut pas te lâcher et que tu dois fuir en courant, Hanoi c’est les chihuahuas en cage (oui, oui, ici le chichuahua est une espèce méga-dangereuse… Ou alors c’est le repas du soir qu’on garde à l’oeil, je ne sais pas trop encore), Hanoi c’est la ville du sourire ou du soupçon, Hanoi parle plutôt bien anglais mais façon viet’ alors on comprend pas tout mais on se marre bien, Hanoi c’est l’hôtel où tu dors dans des draps déjà utilisé mais comme tu es légèrement bourrée, tu ne t’en rends compte que le matin en voyant un tas de poil de cul juste sous ton nez, Hanoi c’est Vietnamese Idol et les soap opéra, Hanoi c’est tout plein de choses…

Je suis super super super heureuse !

Mais j’ai pas de scanner pour montrer de beaux dessins, donc pour l’instant on va se contenter du blabla jusqu’à ce que j’ai trouvé une maison où vivre !

Bisous !