Motorbike helmet in Vietnam / Les casques de moto au Vietnam


Now, imagine you… Riding a beautiful motorbike, only you and the road, no rules, just wind in your face and freedom in your heart. The sun shining but, suddenly, a fucking chicken crosses the road ahead, you’re a poultry lovers, you can’t crush it, you try to avoid it, but it’s too late. You brake and lose control. You hit the ground, your face gently scratching the asphalt. Kindly, the ckicken runs to the side of the road, like that you have more space to sprawled all over. What will happened next with a vietnamese motorbike helmet ? / Maintenant, imaginez vous… Chevauchant une magnifique moto, juste vous et la route, pas de règles, le vent dans la face et la liberté dans le coeur. Le soleil brille mais, soudainement, un putain de poulet traverse la route devant vous, vous êtes un amoureux des volailles, vous ne pouvez pas l’écraser, vous essayez de l’éviter, mais c’est trop tard. Vous freinez et vous perdez le contrôle. Vous heurtez le sol, votre visage égratignant délicatement la route. Avec gentillesse, le poulet court sur le côté de la route pour vous laisser plus d’espace pour vous vautrer tout partout partout. Qu’arrivera t-il ensuite avec un casque de moto Vietnamien ?

Publicités

2 commentaires

    1. Et bien développons un peu…
      Tout d’abord qu’est ce que l’ornitophobie si ce n’est une peur castratrice et anale d’être transformé en canard, Freud en parle très convenablement dans totem et poulet, un livre qui décrit par le menu la majorité des paranoias et phobies aigues à l’égard de ses pauvres volatiles. J’ai un ami très proche vivant au Vietnam qui est profondément et irrationnellement terrifié par les poules, dans son cas, nous dirions qu’il est halfvietnamese et cela prouve de manière irréfutable que les expatriés sont capables de souffrir d’ornitophobie quand bien même les ornithorynque se sont absentés du Vietnam (ils sont partis en Chine bouffer des nouilles à la patte d’ours, pour pouvoir mieux s’envoyer en l’air), il est difficile d’établir un chiffre exacte en ce qui concerne les 100% Vietnamiens, par contre lorsque l’on déguise un ornithorynque en poule avec un bec en papier et une crête en crépon, les vietnamiens ne semblent ressentir aucune panique. Ils laissent même ces volatiles déguisés se balader partout en ville entre les motos et les bus qui puent… L’ornitophobie ne serait elle donc pas une phobie purement sociétale, créée de toutes pièces par la sécurité sociale en réaction au goût malsain et irrépressible que nous avons de nous enfiler des hamburgers KFC à la chaine sans penser à notre taux de cholestérol ?
      Sur ce, à très bientôt !

      J'aime

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s