J’aurais besoin d’un deuxième cerveau, s’il vous plaît…

Oui… Ce n’est pas que je ne veux pas dessiner, c’est juste que je n’ai pas le temps. Vous savez, c’était la période des fêtes, la période des charrettes où tout le monde veut finir ce qu’il a commencé en 2011 avant 2012, de manière totalement symbolique, la date butoir pour on ne sait trop quoi. Blindée de travail ! Pendant deux semaines, chacune des pauses survies que j’ai faites ont été ponctuée de père noël en scooter et de « Happy new year » version Abba. L’horreur en version intégrale. La télé passe des films gluants, pleins de bon sentiments rouge et vert et de pain d’épice rassis. Je me suis barrée en autarcie, il fait meilleur là-bas, on y réfléchis plus au calme, avec mes 30 litres de coca et ma montagne de clopes, je pouvais temporairement respirer un coup. C’est pas que j’étouffe au Vietnam, il fait toujours aussi bon vivre, récemment, j’ai vu un rat tellement aplati qu’on aurait cru le bitume poilu, c’était drôle, mais j’aime bien me croire adulte en me disant « Non ma petite, aujourd’hui tu ne dessineras pas, car tu as un site internet à boucler, ton client compte sur toi », je me donne des airs de héros raisonnables et je me prive temporairement de la présence de mes histoires. Par contre je dessine des Séguela à la pelle, pour mon livre sur la publicité, trois ans que j’y bosse et j’en vois enfin le commencement, et puis aussi des squelettes qui font des doigts d’honneur pour un groupe de musique que j’ai trop délaissé, alors bon einh ! Je serais de retour bientôt, quand j’aurais fini de sniffer ma surdose de travail. En attendant, vous pouvez me parler de vous, vous allez bien ? Quels charmants cadeaux de noël avez vous revendu sur Ebay ? Dites-moi tout…

Publicités

10 commentaires

  1. Sauf que maintenant je viens te surveiller.
    Tu pourras pu faire genre je suis débordée et mettre deux trois dessins trouvé sur internet pour faire genre, alors que tu passes tes aprems à la pistache à draguer.

    J'aime

    Réponse

    1. A non ! Je te rapatris en France à coup de pied au cul si tu me flique ! Je déteste être surveillée, c’est tout l’intérêt d’être au Vietnam, enfin tu me diras je suis surveillée ici, mais discrètement…

      J'aime

      Réponse

  2. Personnellement j’ai beaucoup les crapaud écrasés bien plats et secs.
    Et je comprend bien pour le boulot, je devrais être en train de préparer un super Power Point au lieu de poster des commentaires !
    Bon courage.

    J'aime

    Réponse

      1. Je fais une thèse en chimie, en gros je met une blouse blanche et je fais des mélanges de produits toxiques (le webcomic PHD Comics décrit bien la vie des doctorants si ça t’intéresse).

        J'aime

        Réponse

        1. Ou putain un matheux !
          En général, les gens qui me parlent ne savent pas faire une division (j’ai jamais pu apprendre mes tables de multiplication alors je fais pas trop de commentaires désagréables), j’ai voulu être biologiste-zoologiste pendant très longtemps, mais les matières scientifiques ont eu raison de ma vocation, j’étais abonné au 3/20, je pense qu’une prof m’a terrorisé en maternelle, ça expliquerais la suite ahah
          Bon en tout cas, ça me fait plaisir, maintenant je peux mettre un visage (purement imaginaire mais on s’en fout) sur tes toujours charmants commentaires !
          (on doit te le faire souvent le coup de « Putain une thèse en chimie, mais alors t’es une bête, E=MC2 mec ! Hé, moi aussi j’ai étudié ! et tu sais comment faire une bombe ? Et tu fais quoi toute la journée ? Tu bosse dans un labo avec des croulants et vous foutez des produits sur des pierres et ça fait de la fumée violette ? ») (la fumée violette c’est la seule chose dont je me rappelle de mes cours de chimie au lycée ahah ça et les tables en carrelage…)

          J'aime

          Réponse

    1. Et vous en avez fait bon usage à ce que je vois.
      Je ne sais pas si c’est le but mais votre collectif me fait beaucoup rire, j’en connais plus d’un qui apprécierait l’audace de la non revendication.
      J’ai un ami artiste qui m’a raconté la dernière fois, que près de chez lui vivait un autre artiste « fameux et reconnu » qui, depuis des années, découpe des patates en deux et s’en sert comme tampon sur une toile, qu’il revend ensuite quelque chose entre 2000 et 10 000 euros, en se gargarisant de sa propre renommée… Bon courage avec les pinceaux (c’est caracteriel un pinceau, surtout quand on l’oublie la tête en bas dans un pot, après il a la gueule de travers et impossible de la lui remettre droite…)

      J'aime

      Réponse

      1. rhooo c’est gentil !!
        les pinceaux c’est sympa , mais c’est vrai qu’après une longue trempette dans la peinture et la flotte le terme gueule dans le cul n’est pas usurpé pour qualifier leur aspect physique !!

        Et vous vos cadeaux ?

        J'aime

        Réponse

        1. Des pulls ! Pleins de pulls ! Oui je sais, ça paraît très nul comme cadeau, mais qu’est-ce que je me gèle le boule au Vietnam, l’hiver au nord est rude, je vis scotché à un radiateur portable, avec deux chats en guise de bouillotte, mais c’est pas très pratique, donc j’ai demandé des pulls… Et des bustes d’Ho Chi Minh parce que je fais la collection, c’est rare un pays où ce genre de pratique idéologiste existe encore, j’en profite 🙂

          J'aime

          Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s